GRAND THÉÂTRE
Tarif B
1h30

Pièce pour 17 danseurs

Chorégraphie
Jan Martens / GRIP en collaboration avec Dance On Ensemble

/PRODUCTION
GRIP

En collaboration avec Dance On Ensemble

/DIFFUSION INTERNATIONALE
A Propic / Line Rousseau et Marion Gauvent

/COPRODUCTION
De Singel (Anvers), Theater Freiburg, Sadler’s Wells (Londres), Festival d’Avignon, Julidans (Amsterdam), Le Gymnase CDCN Roubaix Hauts-de-France, Norrlandsoperan (Umeå, Suède), La Bâtie Festival de Genève et l’Association pour la danse contemporaine Genève, tanzhaus nrw (Düsseldorf), Le Parvis Scène nationale Tarbes-Pyrénées, La Danse en grande forme (projet A-CDCN et de l’ACCN :  CNDC Angers, Malandain Ballet Biarritz, La Manufacture – CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux – La Rochelle, CCN de Caen en Normandie, L’échangeur – CDCN Hauts-de-France, CCN de Nantes, CCN d’Orléans, Atelier de Paris / CDCN, Collectif Fair-e CCN de Rennes et de Bretagne, Le Gymnase | CDCN Roubaix Hauts-de-France, Pôle Sud CDCN Strasbourg, La Place de La Danse CDCN Toulouse Occitanie), Perpodium (Anvers)
 

Avec le soutien de De Grote Post (Ostende), Charleroi Danse Centre chorégraphique de Wallonie-Bruxelles, Théâtre d’Orléans, December Dance – Concertgebouw and CC Brugge (Bruges), le gouvernement flamand, Ville d’Anvers, Tax Shelter du gouvernement fédéral de Belgique, Cronos Invest 

Avec Les Hivernales – Centre de développement chorégraphique national d’Avignon 

/SOUTIEN FINANCIER
le gouvernement flamand, la ville d’Anvers, le Tax Shelter du gouvernement fédéral belge et Cronos Invest
 

/REMERCIEMENTS
Mr. Jean Chabert (STANLEY/STELLA)
 

DANSE
Jan Martens

Any attempt will end in crushed bodies and shattered bones

« Toute tentative se terminera par des corps écrasés et des os brisés ». Cette phrase d’une rare violence est prononcée par le président chinois Xi Xinping en 2019, à l’occasion des manifestations de Hong Kong. Jan Martens propose ici une réponse chorégraphique, à même d’interroger les grands mouvements de mobilisation et leur déploiement face aux tyrannies, aux oppressions, et aux enjeux climatiques. 17 danseurs de tous âges, aux profils et aux bagages techniques uniques, parcourent le plateau, imaginé comme une « démocratie possible ». La partition ensorcelante du Concerto pour Clavecin et Cordes de Gorecki accompagne tout au long du spectacle la formation de cette communauté idéale. Ici, l’immobilisation devient « un acte de résistance et de rébellion », un hommage à la désobéissance qui résonne fortement avec l’actualité…