GRAND THÉÂTRE
Tarif B
1h40 avec entracte

à partir de 8 ans

Pièce pour 10 danseurs

Direction artistique et chorégraphie
Akram Khan

Assistant création/Coach
Mavin Khoo

Auteur
Tariq Jordan

Dramaturgie
Sharon Clark

Composition
Jocelyn Pook

Création sonore
Gareth Fry

Création lumière
Michael Hulls

Scénographie
Miriam Buether

Direction artistique et de l’animation
Adam Smith (YeastCulture)

Producteur/Directeur de la création vidéo
Nick Hillel (YeastCulture)

Artistes/animateurs de la rotoscopie
Naaman Azhari, Natasza Cetner, Edson R Bazzarin

Répétiteurs
Nicky Henshall, Andrew Pan, Angela Towler (tournée)

Avec
Lucia Chocarro, Tom Davis-Dunn, Harry Theadora Foster, Thomasin Gülgeç, Max Revell, Matthew Sandiford, Pui Yung Shum, Fukiko Takase, Holly Vallis, Vanessa Vince-Pang, Jan Mikaela Villanueva, Luke Watson

/COPRODUCTION
Curve Leicester, Attiki Cultural Society – Greece, Birmingham Hippodrome, Edinburgh International Festival, Esplanade – Theatres on the Bay Singapore, Festspielhaus St. Pölten, Internationaal Theater Amsterdam, Maison de la Danse / Pôle européen de création – Lyon, National Arts Centre – Canada, New Vision Arts Festival – Hong Kong, Orsolina28, Pfalzbau Bühnen – Theater im Pfalzbau Ludwigshafen, Romaeuropa Festival, Stanford Live / Stanford University, Teatros del Canal – Madrid, théâtre de Caen, Théâtre de la Ville – Paris.

Avec le soutien de Garfield Weston Foundation et Genesis Foundation 

/SOUTIEN
Arts Council England

 

DANSE
Akram Khan

Jungle Book reimagined

En reprenant Le Livre de la Jungle, Akram Khan propose une relecture écologiste du classique de Rudyard Kipling. Le jeune Mowgli entraîne le spectateur dans un monde d’urgence où la relation de l’homme à la nature est dangereusement fragilisée. Figure du réfugié climatique, il doit nouer de nouvelles alliances avec une faune disparate prête à revendiquer un paysage urbain déserté par ses habitants. Porté par la musique originale de Jocelyn Pook, ce Livre de la Jungle contemporain pour dix danseuses et danseurs réussit le tour de force de parler à toutes les générations. Il s’appuie pour cela sur une immersion visuelle de premier plan, à travers les animations de Naaman Azhari, et les projections de YeastCulture. Une invitation dansée et poétique à repenser les récits fondateurs du monde dans lequel nous vivons.