Calendrier
Mon Compte
Rechercher
COUR D'HONNEUR DU CHÂTEAU DU DOMAINE DÉPARTEMENTAL DE SCEAUX
Tarif concert : 25€
Pass 2 concerts : 40€
Placement libre

KUTU
Théo Ceccaldi – violon
Cyril Atef – batterie
Valentin Ceccaldi – basse
Akemi Fujimori-Poivre – claviers
Hewan Geberewold – chant
Mathieu Pion – son

 

 

 

En partenariat avec :
France Musique
La FNAC
Télérama
Jazz Magazine

MUSIQUE / SCEAUX JAZZ FESTIVAL
Sceaux Jazz Festival 2024

LASS + KUTU

CO-plateau Jazz – World

LASS

Il y a des albums qui restent comme des pierres d’angle, des étapes essentielles dans la discographie d’un artiste. Passeport marquera sans doute celle de Lass d’une façon indélébile. Sur son second disque Passeport, le formidable chanteur sénégalais Lass déculpe les qualités appréciées sur son premier album Bumayé, sorti en juin 2022, ayant alors fait de lui un « ambassadeur prometteur » de la musique africaine moderne selon le journal Le Monde à l’époque. Ce nouveau disque est d’abord le signe d’une solide expérience acquise par le live, avec plus de 120 dates en Europe, dont certains des plus grands festivals (Montreux Jazz, Vieilles Charrues, Sziget), et des invitations prestigieuses comme celles de Fatoumata Diawara, Roberto Fonseca à la Salle Pleyel de Paris, Guts au Jazz Café de Londres, ou Jovanotti en Italie (Venise et Naples).

Lass, c’est un mélange d’electro-ragga-afropop. Lass chante en Wolof sur des musiques traditionnelles sénégalaises et des rythmiques afro-cubaines accompagné à la guitare de Matthieu Chavalet. Fip

Attendu au printemps, son deuxième album, Passeport, confirme la révélation scénique et impose définitivement Lass comme la nouvelle étoile sénégalaise. Télérama

KUTU

Un combo éthio-transe incandescent, où la liberté du jazz se mêle à la profondeur brute des sons azmaris. KUTU remue et explose en des rythmes et une énergie fulgurante qui impose une danse frénétique, une spiritualité joyeuse !

KUTU est né de la rencontre à Addis Abeba du musicien Théo Ceccaldi et de la voix de la chanteuse éthiopienne Hewan Gebrewold. L’étincelle de cette association a jailli d’un voyage au cœur des nuits enfiévrées de l’Addis-Abeba underground : un monde où, comme au temps des frasques sixties de Mahmoud Ahmed ou Alèmayèhu Eshèté, la jeunesse hyperactive s’empare des sons ancestraux pour mieux les transcender, pour mieux s’en affranchir.

À partir de poèmes d’aujourd’hui, de collectage de rythmiques tribales, Théo Ceccaldi imagine un set tellurique où se croisent improvisation, et envolées vocales, soutenu par une rythmique puissante et un line up à la vitalité contagieuse : claviers électro-cosmiques, basses hypnotiques, danses exaltées et voix stellaires.

De Paris à Addis-Abeba, la fusion éthiopienne de Kutu, composé du violoniste Théo Ceccaldi et de des chanteuses Hewan Gebrewold et Haleluya Tekletsadik, une rencontre énergique de jazz, de rock et de dub, à découvrir sur scène cet été. Télérama

En relation