JAZZ


SAMY THIEBAULT SEPTET

Caribbean stories / Nouvel album

  • Grand Théâtre
  • Tarif A
Avec :
Samy Thiébault : saxophone, flûte
Arnaud Dolmen : batterie
Felipe Cabrera : contrebasse
Inor Sotolongo : percussions
Hugo Lippi : guitare
Ralph Lavital : guitare
Daniel Zimmermann : trombone
Le saxophoniste parisien connu pour être un disciple de John Coltrane et Wayne Shorter s’est amouraché des musiques caribéennes. Le « coup de foudre » est survenu dans un hôtel de Caracas en 2014 alors qu’il tournait avec son quartet sur le répertoire des Doors.

Né en Côte d’Ivoire d’un père français et d’une mère marocaine, Samy a longtemps tourné autour de l’idée métisse de la Caraïbe, jusqu’à ce 
que la réalité musicale du monde créole 
le percute au Venezuela, le fasse rebondir à Puerto Rico, l’entraîne à Trinidad, lui remette 
à l’oreille toute la biguine des Antilles françaises et toutes les racines tambourinaires de 
Bob Marley...

Entouré de deux Cubains, un Guadeloupéen, un Français, un Anglais, Caribbean Stories ne raconte que cela : un in-croyable emmêlement de musiques qui révèle 
à quel point elles sont sœurs, imbriquées, intriquées. Jazz, calypso, merengue, valse, 
boléro, chachacha et cent genres encore, dans un tourbillon profond, hédoniste, dansant, 
poétique, politique.
Le saxophoniste prolixe et classieux ne se contente pas de débor-der du jazz : il révèle – ou plutôt, il admet – que le jazz est une modalité parmi d’autres d’une immense, tragique et sublime aventure de Noirs, de Blancs et d’humains de cent autres couleurs qui, pendant des siècles et sur trois continents, s’acharnent à transformer un sort douloureux en splendeur partagée.
Caribbean Stories 
nous raconte la survie d’esclaves africains, de déclassés 
d’Europe, d’Amérindiens suppliciés, de métis voyageurs. Des partages, des mutations 
instantanées, des hybridations instinctives. Autour de Samy Thiébault, un groupe venu de 
cette Culture-Monde chère au poète Édouard Glissant.

Quand le jazz danse…