JAZZ


NIGHT BUS

Gary Brunton / Bojan Z / Simon Goubert

  • Sceaux What
  • Tarif A
Dans le cadre de Jazz Vibrations

Avec :
Gary Brunton : contrebasse
Bojan Zulfikarpasic : piano
Simon Goubert : batterie
Le contrebassiste Gary Brunton est né à Burnley en Angleterre en 1968, il est installé en France depuis 1989. C’est justement pendant cette année qu’il rencontre le pianiste bosniaque Bojan Zulfikarpasic et le batteur français Simon Goubert.
Le pianiste Bojan Zulfikarpasic est né à Belgrade en 1968. Il s’installe en France en 1988 et devient, en quelques années, un musicien incontournable de la scène jazz, grâce à ses collaborations avec Henri Texier, Julien Lourau, Michel Portal ou Nguyên Lê. Il enregistre de nombreux albums sous son nom et reçoit le prestigieux Prix Django Reinhardt en 2002. En 2017 on lui discerne le Grand prix de la Sacem.
Né à Rennes en 1960, Simon Goubert commence l’étude du piano à l’âge de 3 ans et découvre la batterie lors d’une rencontre avec Kenny Clark en 1970. Il crée son premier ensemble en 1981 avec Dominique Lemerle et Eric Barret. Parallèlement il se produit aux claviers avec Christian Vander, et ensuite Magma. Il enregistre avec Michel Graillier, Glenn Ferris, et le pianiste Sophia Domancich. Simon Goubert a été le premier batteur à recevoir le Prix Django Reinhardt en 1996.

La naissance du trio… pourquoi Night Bus ?
Bojan Zulfikarpasic (arrivant de Belgrade, ex Yougoslavie) et Gary Brunton (arrivant de Swansea au pays de Galles) se rencontrent à Paris en octobre 1988. Ils sont inscrits au CIM, l’école de jazz le plus dynamique à cette époque. Le directeur du CIM, Alain Guerrini les encourage à jouer en trio avec le batteur espagnol Daniel Garcia Bruno. Ils forment un trio « européen » et jouent en direct, le standard de Jérôme Kern All the things you are pour l’émission Sur le pont les artistes de France Inter en octobre 1988. A la fin de l’année scolaire, Bojan suggère que Gary le suive en Yougoslavie pour étudier pendant 2 semaines avec le contrebassiste de John Coltrane et Art Blakey, Reggie Workman, pendant un stage de jazz dans le village de Groznjan. De retour à Paris, Ils passent leurs soirées à écouter du jazz dans les clubs parisiens, au Sunset, au Duc des Lombards et notamment au bar l’Eustache dans le quartier des Halles. Ils sont tous les deux passionnés par le jeu du batteur Simon Goubert. Après les concerts ils se dirigent vers les bus de nuit (Night Bus) pour rentrer dans leurs quartiers respectifs de Paris. Parfois ils manquent le bus et finissent par prendre le premier métro…

 

25 ans plus tard, en 2017, Gary est actif avec sa grande formation le Pee Bee (reçue aux Gémeaux en janvier 2017 avec Dolce Vita) et fréquente régulièrement le théâtre des Gémeaux à ceaux. Un jour il croise Bojan à un concert de Michel Portal, puis quelques mois plus tard il croise Simon Goubert lors d’un concert de Frank Tortiller. L’idée de former le trio est née ici. Au printemps 2018, le Night bus commence à travailler les compositions de Gary Brunton.