THÉÂTRE


LA PETITE FILLE DE MONSIEUR LINH

Guy Cassiers / Philippe Claudel

  • Grand Théâtre
  • Tarif A

Texte : Philippe Claudel

Mise en scène : Guy Cassiers

Dramaturgie : Erwin Jans

Avec : Jérôme Kircher
« Nous sommes tous égarés, nous avons perdu nos repères, non seulement le réfugié qui échoue dans un nouveau monde, mais aussi l’habitant de ce nouveau monde »

Guy Cassiers


Monsieur Linh a fui son pays que la guerre a anéanti, en quête d’un avenir meilleur pour sa petite-fille. Il ne se sent pas chez lui dans ce pays étranger, jusqu’au jour où il rencontre monsieur Bark.


Celui-ci lui parle surtout de sa femme qui est décédée peu de temps auparavant. Monsieur Linh ne le comprend pas mais l’écoute, avec sa petite-fille sur ses genoux. Ils se rencontrent quotidiennement au parc, sur le même banc. Jusqu’au jour où tout change…


Un récit poignant, inspiré de la nouvelle de Philippe Claudel à propos d’un homme qui doit fuir son pays avec le peu qui lui reste.


Jérôme Kircher joue le spectacle sous forme de monologue. Étant donné qu’il est seul en scène et joue tous les rôles – le narrateur, Monsieur Linh et Monsieur Bark –, le spectacle adopte une couleur, une atmosphère et un sens particulier. Il s’agit d’un spectacle sur la force de l’imagination et de la représentation.


Jérôme Kircher raconte l’histoire avec tous les moyens dont il dispose : du texte, des mots, des images, de la musique, du son, des projections… Mais c’est en même temps un spectacle sur la solitude, sur le désir de communication avec les autres, et pas dans une moindre mesure, avec le public. Sommes-nous dans la tête du narrateur ? Les voix de Monsieur Linh et de Monsieur Bark sont-elles des voix dans la tête du narrateur ? Est-ce que raconter est une manière de surmonter un traumatisme ?