MUSIQUE


FRED PALLEM ET LE SACRE DU TYMPAN

Jazz Vibrations / Création

  • Grand Théâtre
  • Tarif A
Dans le cadre de Jazz Vibrations

Création

Avec :
Fred Pallem : basse
Vincent Taeger : batterie
Guillaume Magne : guitare
Sébastien Palis : clavinet, orgue
Rémi Sciuto : flute, sax baryton
Sylvain Bardiau : trompette - bugle
Robinson Khoury : trombone
Christine Roch : sax tenor, clarinette basse
Anne Le Pape : violon
Aurélie Branger : violon
Severine Morfin : alto
Michèle Pierre : violoncelle

Avec le soutien de la DRAC Ile-de-France – Ministère de la Culture, la Région Ile-de-France, la Sacem, l’Adami , Copie Privée, la Spédidam et le FCM

Le Sacre du Tympan fête ses 20 ans cette année.
L’orchestre est né en 1998 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, sur les bancs duquel Fred Pallem rencontre la plupart des dix-sept musiciens qui vont composer son orchestre. Cet ensemble en grande formation, désormais à géométrie variable, navigue entre la création et le répertoire avec huit albums publiés dont quatre de compostions originales de Fred Pallem. La démarche artistique du Sacre du Tympan est de faire fusionner musique populaire (pop, rock) et musique savante (jazz, contemporain).


Victoire de la musique en 2006, catégorie Révélation Jazz


Fred Pallem compose et arrange pour la télévision, le cinéma, le spectacle vivant et la chanson, comme récemment pour l’album de Bernard Lavilliers 5 minutes au paradis. Il est venu aux Gémeaux 4 fois en 2000 / 2001, « Lauréat du Concours Jazz à La Défense 2000 », en mai 2005, en février
2012 et en février 2017 avec François de Roubaix.


Fred Pallem & Le Sacre du Tympan présentent L’Odyssée (Death and Life of Suburban Guy)
À travers ces huit instrumentaux, j’ai eu envie de voyager entre la funk music à la française, le free jazz, la pop, l’afro beat, les musiques de films érotiques et d’horreur. J’y raconte mon parcours de vie à travers ces dernières années, qui fut haut en couleurs, passant tout près de la mort, pour finalement réussir à donner la vie alors que tout espoir semblait perdu. Ces nouvelles compositions traduisent plus que jamais mon envie de faire fusionner les genres et les sons. L’orchestre lui-même est composé de trois groupes de musicien(ne)s : une section rythmique (clavinet-orgue, guitare, guitare basse, et batterie), 4 cuivres et vents (trompette, trombone, deux saxophones) et un quatuor à cordes.