JAZZ


DAÏDA/ISHKERO

La Défense Jazz Festival 2021

  • Sceaux What
  • Tarif A
DAÏDA :
Alexandre Hérichon (trompette)
Antonin Fresson (guitare)
Joran Cariou (rhodes et prophet)
Samuel F'Hima (contrebasse)
Vincent Tortiller (batterie)

ISHKERO :
Tao Ehrlich (batterie)
Antoine Vidal (basse électrique)
Victor Gasq (guitare)
Arnaud Forestier ( Fender Rhodes)
Adrien Duterte (flûte traversière)
A l'occasion de leur première participation au jury du Concours national de La Défense Jazz Festival, Les Gémeaux vous offrent un double plateau : le groupe lauréat Daïda, ainsi que leur autre coup de cœur, Ishkero.

Daïda
Porté par son énergie, Daïda distille un jazz progressif résolument moderne, qui emprunte aux musiques actuelles. Emmené par le batteur Vincent Tortiller, le quintet prend source dans les rythmiques effrénées qui flirtent avec la transe des musiques techno, se mélange aux thèmes et harmonies lyriques, au gré des envolées des solistes. Inutile de se risquer au jeu des classifications stylistiques tant le quintet brouille habilement les frontières entre des influences qu’on devine aussi bien du côté du rock, que du hip-hop, de l’électro, voire de l’ambient. Un résultat détonant !

« Ce qu’on aime le plus, c’est cette imprévisibilité, ces reliefs escarpés, ces effets de surprise constants sans qu’on sache jamais de quel gratte-ciel sonore le quintet va nous pousser, propulsés par une section rythmique brûlante et notamment le drumming terrassant de Vincent Tortiller ». Jazz Magazine

Ishkero
Groupe montant de la jeune scène jazz française, Ishkero revendique la diversité de ses influences : le jazz plus moderne se mêle au rock, tout en passant par la musique Gnawa. Mixité de styles, et improvisation font de ce quintet « l’une des formations les plus captivantes de la jeune scène Jazz parisienne » comme l’écrit Jazz Magazine.